28 novembre | Fête nationale et jour de deuil.

Le 28 novembre 1960, la Mauritanie devenait indépendante. Mais depuis 1990, cette date ne peut plus être célébrée. Elle est au contraire un jour de deuil pour les noirs mauritaniens et tous ceux qui se soucient des droits de l’homme.

En effet, le 28 novembre 1990, 28 soldats peulhs emprisonnés à Inal furent choisis pour être exécutés par pendaison. Ce crime d’État reste à ce jour impuni. Chaque année, le leader de notre mouvement, Biram Dah Abeid, et sa délégation se rendent dans cette ville pour se recueillir sur les tombes des soldats. C’est un moment douloureux pour les familles des victimes. Le principal auteur de ce crime est le sanguinaire Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya qui vit en reclus au Qatar où l’émir lui a accordé l’asile politique.

Dimanche 27 novembre 2022, des associations et des ONG de défense des droits de l’homme ont appelé les Mauritaniens de France et tous les sympathisants à manifester du Parvis des Droits de l’Homme au Trocadéro jusqu’à l’ambassade du Qatar, afin de demander l’expulsion, l’arrestation et le déferrement de Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya, et plus largement de dire NON au racisme en Mauritanie, NON à l’oubli, NON à l’impunité, OUI à la traduction des coupables devant la justice.

Associations et organisations signataires : Le Comité Inal, le Cadre de Concertation des Rescapés Mauritaniens en Europe et aux USA (AVOMM, ARMME, CAMME, OCVIDH, VOIX, ODH et Muritani Min Njejjittaa), les Organisations Mauritaniennes de défense des droits de l’homme, mouvements politiques et partis politiques, AFMAF , FLAM, FPC et AJD MR, IRA France Mauritanie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s