« RÉSULTATS » ET SUITE DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES

IRA France-Mauritanie n’a pas d’objet politique, et n’intervient pas dans tel ou tel soutien. Pour autant, IRA ayant été créée en 2008 par Biram Dah Abeid (et IRA France-Mauritanie en 2010), il nous paraît nécessaire de vous faire part du résultat des élections présidentielles.

En effet IRA n’est pas reconnue en Mauritanie, mais Biram et ses amis, courageusement, ne cessent de s’appuyer sur cette ONG pour poursuivre leurs démarches de libération d’esclaves. À l’international, comme en Europe nous sommes leurs relais indispensables.

Nous accompagnons au sein d’IRA France-Mauritanie un certain nombre de projets relevant du respect des Droits Humains, dont bien entendu la dénonciation de la persistance de l’esclavage, mais aussi la dénonciation d’un racisme d’Etat latent et permanent, voire des actes de tortures inconcevables.

Le vote a donc eu lieu samedi 22 juin. 6 candidats étaient en lice, dont Biram Dah Abeid (comme en 2004). Le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz ne pouvait se représenter. Il a mis en place un de ses amis, militaire haut gradé, Mohamed Ghazouani. Le scrutin de samedi s’est globalement déroulé dans le calme. Problème : dès le dimanche matin, alors que les votes était loin d’être entièrement dépouillés, Monsieur Ghazouani s’est auto proclamé vainqueur en donnant même son score : 50,06%. Qui deviendront, en fin de journée et « officiellement » 52%. Biram étant doté de 18,9% et finissant, d’après les autorités officielles mauritaniennes, 2ème de ce scrutin.

Tout ceci relève de fraudes massives à commencer par une auto-proclamation plus qu’abusive, trucages de résultats dont il semble désormais qu’ils étaient fabriqués de toutes pièces bien avant le vote proprement dit.

La permanence de Biram Dah Abeid à Nouakchott  a été saccagée le 25 juin, comme celle des autres opposants et candidats.

Le peuple mauritanien, pacifiquement toujours, manifeste depuis lundi en dénonçant ces fraudes. La police et l’armée aux ordres des autorités, blessent, matraquent, tirent parfois à balles réelles dans les rues.

La Mauritanie est aujourd’hui coupée du monde : plus d’internet, plus de 3G, plus d’accès aux communications. Les très rares vidéos qui nous parviennent montrent des exactions insoutenables.

Nous ne pouvons contacter à cette heure-ci personne de nos amis. Nous avons estimé, nous les membres du Bureau d’IRA France-Mauritanie, que nous vous devions ces informations.

Notre association reste à l’écart de toutes les manifestations prévues ici, en France et organisées par la diaspora mauritanienne au regard d’un scrutin volé à tout un peuple en souffrance. Nous sommes à nouveau alertés aujourd’hui par une telle recrudescence de violences, qu’il nous a paru important de vous faire part de la situation vécue par ce même peuple spolié de tous droits élémentaires.

Nous restons à votre disposition pour toutes demandes d’informations de votre part concernant cette dramatique situation.

Les membres du Bureau d’IRA France-Mauritanie

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s